« La vie après la survie », rencontre avec Céline Nguyen, Ambassadrice Doctoome et fondatrice d’Afterk

Aujourd’hui, nous avons le plaisir de vous partager notre rencontre avec Céline Nguyen, Ambassadrice Doctoome et fondatrice d’Afterk, blog communautaire qui aide les patients à mieux vivre « l’après-cancer ». 

A travers cet échange, Céline nous explique son parcours et la manière dont Doctoome l’a aidé pour recommander sa “Dream Team” de praticiens, depuis la fin de ses traitements contre le cancer des ovaires. 

  • Qu’est-ce qui vous a poussé à créer le blog communautaire Afterk ? 

J’ai été soignée d’un cancer des ovaires en 2016. Après les traitements, j’ai passé 2 ans à construire mes nouveaux repères. En effet, après la joie d’avoir survécu, j’ai découvert que « l’après-cancer » n’est pas une période si simple à vivre. C’est plutôt une aventure faite de hauts et de bas, mais jalonnée de belles rencontres et de belles expériences. 

J’ai rencontré d’autres patients dans le même cas, qui me demandaient mes « trucs et astuces » pour vivre « l’après-cancer » au mieux.  

Ces rencontres m’ont encouragée à créer le blog. 

  • Que propose Afterk ? Quel est son objectif ?

Afterk est un partage de mes expériences d’après-cancer. Je partage aussi, sans tabou, mes émotions sur des sujets qui sont délicats à aborder, comme le sentiment de se sentir incomprise par l’entourage dans l’après-cancer.  

Je souhaite également partager mes trucs et astuces, sur les produits de beauté sains et les séjours post cancer par exemple. 

Doctoome fait partie de ces trucs et astuces ! Cet outil représente à mes yeux un facilitateur pour constituer sa « Dream Team » santé, indispensable pour se maintenir en bonne santé après les traitements. 

  • A qui le blog est-il destiné ? 

Afterk est destiné : 

  • aux patients qui sont dans la tempête 
  • aux patients qui ont fini le plus gros de leurs traitements et qui se sentent « lâchés dans le cosmos » 
  • aux proches des patients 
  • aux professionnels qui nous accompagnent
  • Pourquoi ce nom ? 

« K » est l’abréviation utilisée dans le domaine médical pour désigner le cancer.
L’« Afterk » désigne donc l’« après-cancer », avec un « k » minuscule car le cancer ne prend pas toute la place dans ma nouvelle vie.  

Avec l’Afterk, je fais un clin d’œil au concept de l’afterwork.
Comme l’afterwork, l’Afterk est entre le jour et la nuit.
La lumière émane de mon bonheur d’être vivante et en rémission.
L’ombre est liée à l’insouciance perdue, les nouveaux repères à trouver et la peur de la récidive. 

  • Pouvez-vous nous parler de cette période « d’après-cancer » et de votre “Dream Team” de praticiens ? 

Depuis la fin de mes traitements contre le cancer des ovaires, rester en bonne santé est ma priorité. Pour cela, je suis entourée d’une “Dream Team” de praticiens. 

Cette “Dream Team”, elle me suit depuis mes traitements, lorsque j’étais au plus bas. 

Je les ai sollicités pour mettre un maximum de chances de mon côté pour m’en sortir, dans les meilleures conditions possibles. 

J’ai été tellement contente du chemin parcouru avec eux, que je continue aujourd’hui à les voir régulièrement, dans une logique de prévention.  

L’objectif ? Faire mon maximum pour renforcer les ressources de mon corps plutôt que d’attendre de tomber malade pour m’en préoccuper. 

Font partie de cette Dream Team :  

  • un oncologue, avec qui je fais mes RDV de contrôle 
  • le chirurgien gynécologue qui m’a opérée, qui effectue aujourd’hui mes suivis gynécologiques 
  • le chirurgien digestif qui m’a opérée, qui m’a suivi pendant 2 ans après la fin des traitements 
  • un médecin acupuncteur, que je vois au moins tous les 2 mois, pour parer aux différents effets secondaires persistants après la fin des traitements : fatigue, digestion plus ou moins difficile, sécheresse vaginale due à la ménopause précoce, etc… 
  • une diététicienne, avec qui je construis mon plan d’alimentation “healthy” et “anti-cancer 
  • un ostéopathe, pour prendre soin de mon squelette 🙂 

Comment j’ai pu trouver toutes ces personnes ? Cela m’a pris du temps. J’ai effectué des recherches, j’ai tâtonné, fait des paris. 

Chez Willa, l’incubateur de start up qui accompagne Afterk, j’ai découvert Doctoome, la solution qui m’aurait permis de gagner du temps. Gros coup de cœur ! 

Pour chaque professionnel de santé, les patients renseignent ce qu’ils apprécient chez eux (nous restons sur du po-si-tif :-)) et aident ainsi la communauté à pouvoir choisir un praticien en toute confiance

Je me suis bien sûr empressée de recommander les membres de ma “Dream Team” pour que les Lyonnais en profitent :-).  

D’ailleurs, pour toutes les personnes qui sont dans la tempête et qui cherchent des professionnels pour les soutenir, je vous invite à recommander les membres de votre “Dream Team” sur Doctoome ! 

  • Comment envisagez-vous le futur de AfterK ? 

Pour le blog, je continue de l’alimenter Le prochain thème prévu étant les recettes de cuisine saines et rapides à faire, pour manger plus de légumes avec un maximum de plaisir et de saveurs. 

Pour aller plus loin, je suis en train de suivre une formation de coach car je souhaite co-construire un parcours d’accompagnement pour et avec les patients et les rescapés du cancer. 

J’ai lancé une enquête pour connaître les attentes de la communauté sur la page d’accueil du blog. Tous les témoignages sont les bienvenus sur www.afterk.com ! 

Pour consulter le blog de Céline :  

www.afterk.com 

Pour recommander vos praticiens de confiance :  

www.doctoome.com 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*