Site Loader
Blog Doctoome | Reins : 5 choses à savoir

Les reins, petits organes vitaux sous-estimés, qui font pourtant de notre vie un calvaire si on les laisse de côté. Apprenez toutes les informations qu’il faut savoir sur le rein, de son rôle à son don.

Sommaire

  1. Fonctions du rein : 5 rôles majeurs
  2. Les douleurs liées aux reins : quand sait-on que le rein va mal ?
  3. Dépistage du rein : À quel âge ?
  4. Les traitements : naturels ou médicamenteux
  5. Don du rein : les conditions

1.Fonctions des reins : 5 rôles majeurs

Blog Doctoome | Reins : 5 choses à savoir pour sa santé

Rôle de filtre

La principale mission des reins est d’éliminer les déchets toxiques produits par le fonctionnement normal de l’organisme et transportés par le sang. En effet, ces produits sont inutiles à l’organisme et sont même toxiques s’ils ne sont pas éliminés.

Maintien de l’équilibre d’eau dans le corps

L’eau que l’on absorbe en buvant ou en mangeant est éliminée essentiellement par les urines mais aussi par les selles et la sueur.. Les reins servent de « balance« naturelle. Ils permettent à l’organisme de maintenir la quantité d’eau nécessaire pour un bon fonctionnement. Ainsi « chaque jour, ils filtrent environ 190 litres de sang mais ne rejettent toutefois que 1,5 à 2 litres d’urines« .

Maintien des minéraux nécessaires à l’organisme

À savoir qu’il en existe 7 différents qui sont : le calcium, le magnésium, le potassium, le phosphore, le soufre, le sodium et le chlore. Ils proviennent essentiellement des aliments. Leur manque ou leur excès peut être à l’origine de problèmes de santé compliqués. Les reins assurent donc leur maintien à un niveau constant, les excédents étant éliminés dans les urines.

Maintien de l’équilibre PH du sang

« Les acides en excès provenant de l’alimentation sont éliminés pour maintenir la composition idéale du sang (PH sanguin « neutre »). » https://www.francerein.org/

Grand producteur

En plus de leur mission précédente, les reins produisent plusieurs hormones, des enzymes et des vitamines dont :
La rénine pour la régulation de la tension artérielle.
L’érythropoïétine qui agit sur la moelle osseuse et produit ainsi les globules rouges qui eux-mêmes servent à la circulation de l’oxygène dans tout le corps.
Le calcitriol,pour absorber et fixer le calcium sur les os, les rendant ainsi robustes et à tout épreuve (ou presque).

 

Une discrétion à toute épreuve

La logique veut que lorsqu’on vieillit tout faiblit, et c’est pareil pour les reins. Mais sachez que même lorsqu’ils ne fonctionnent plus bien, ils ne provoquent pratiquement pas de douleurs, cas particulier, « Les maladies rénales sont le plus souvent sans symptômes précis jusqu’à un stade très avancé ». De ce fait pas de douleur, pas de « notification« , donc pour traiter au plus vite les maladies rénales (exemple dialyse), il est important de se faire dépister régulièrement (via l’analyse d’urine ou prise de sang).

Si les résultats sont positifs (et donc négatifs), la personne à consulter, le spécialiste des reins est le néphrologue.

2.Les douleurs liées aux reins : quand sait-on que le rein va mal ?

Comme dit plus tôt, lorsque les reins fonctionnent mal, il est très compliqué de le savoir avant l’apparition de sévères complications. Ainsi le dépistage est très important pour être traité au plus tôt. Les symptômes sont :

  • Des paupières gonflées
  • Une tension artérielle trop élevée
  • Une fatigue intense qui persiste
  • Des troubles urinaires signes d’une pyélonéphrite
  • Amaigrissement, perte d’appétit
  • Nausées et des vomissements notamment dans le cas de calculs rénaux

Il en existe encore d’autres selon les cas et maladies.

3.Dépistage du rein : À quel âge ?

Blog Doctoome | Reins : 5 choses à savoir pour sa santé

Selon francerein.org  » C’est le rôle du médecin généraliste, du médecin du travail, mais aussi du diabétologue, du cardiologue dans certains cas de diagnostiquer la maladie le plus tôt possible « . Le dépistage ce fait tout d’abord par un test d’urine puis un test sanguin. Il n’y a pas d’âge à proprement dit pour commencer à en faire. Il faut en faire régulièrement toute sa vie, surtout lorsque notre hygiène de vie est un peu mise de côté.

4.Les traitements : naturels ou médicamenteux

Naturels tout d’abord :

  • Le jus de bouleau : qui nettoie le sang et les reins.
  • l’orthosiphon qui agit sur l’acide urique et les calculs rénaux.
  • Le pissenlit qui stimule le foie.
  • La reine des prés qui facilite l’élimination rénale de l’eau, ainsi que la piloselle.
  • L’Astragalus comme traitement naturel du cancer du rein

Demandez conseil à votre pharmacien et veillez à bien respecter la posologie car ces traitements peuvent être trop diurétiques et ne pas convenir dans certains cas. Les traitements médicamenteux sont à voir avec votre spécialiste (médecin généraliste dans un premier temps mais aussi diabétologue, cardiologue et néphrologue).

Pour garder un rein en bonne santé il est conseillé de : 

  • Bien s’hydrater
  • Limiter sa consommation de potassium 
  • Réduire les protéines animales
  • Diminuer les apports en sel

5.Don du rein : les conditions

Donner un rein de son vivant est un très beau cadeau et c’est bon pour le karma. Cependant il y a des conditions à respecter (comme pour tous les dons d’organes).

Il faut :

  • Etre majeur
  • Volontaire et libre de son choix
  • Etre en bonne santé et remplir des conditions médicales spécifiques

Alors n’hésitez plus et faites vous dépister !

Néphrologue à Paris, Néphrologue à Bordeaux, Néphrologue à Toulouse, Néphrologue à Lyon, Néphrologue à La Rochelle, Néphrologue à Lille et Seclin, Néphrologue à Nantes

Charlotte Goloubenko

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez toutes nos actualités

Facebook
Youtube
Linkedin
Instagram

Retrouvez toutes nos astuces dans votre boîte mail