Site Loader
ostéopathie nourrisson

Votre nourrisson ne cesse de pleurer et est inconsolable ? Il pourrait avoir besoin d’ostéopathie pour le soulager pour ses maux. On vous en dit plus. 

Avant l’accouchement on a vaguement entendu parlé de plagiocéphalie, torticolis congénital, coliques, reflux… Puis, vient le moment des interrogations, pourquoi mon enfant ne cesse de pleurer ? Sa tête semble plate, c’est possible ? Pourquoi ne tourne-t-il pas la tête à droite ?. Tiphaine Commereuc, Ostéopathe et ayant l’habitude de prendre en charge des nourrissons, répond à nos questions. 

ostéopathie nourrisson

Pourquoi consulter un ostéopathe pour son nourrisson ? 

Amener votre bébé chez un ostéopathe dans les premiers moments de sa vie peut grandement l’aider. Effectivement que ce soit au cours de la grossesse, suite à de mauvais positionnements in utéro, ou à l’accouchement, notamment en fonction du déroulement de ce dernier, le nouveau-né peut subir un certain nombre de contraintes sur son crâne ou sur l’ensemble de son corps pouvant entraîner des difficultés dans les premiers jours de sa vie. Ces difficultés peuvent être une inclinaison de la tête, une déformation du crâne, des régurgitations, des coliques, des troubles du sommeil…
La prise en charge du nourrisson en ostéopathie a donc pour but de rééquilibrer les tensions du bébé en travaillant sur l’ensemble de son corps (le crâne, la colonne vertébrale, l’abdomen, le bassin et les membres inférieurs et supérieurs).
L’ostéopathe peut aussi agir sur la cavité buccale notamment pour les troubles de la succion permettant au nouveau-né de mieux prendre le sein et le biberon. 
On notera néanmoins qu’un accouchement sans problème peut avoir généré des dysfonctions crâniennes et/ou structurelles, tout comme un accouchement « compliqué » peut ne pas en avoir généré.
Il est donc nécessaire de réaliser un bilan pour votre nouveau-né par un ostéopathe de manière systématique.
La naissance restant pour tout être humain l’événement le plus traumatique de la vie MAIS nous sommes tous passés par là 😉

Quand le consulter ? 

Tous les bébés devraient avoir le droit à une consultation en ostéopathie. Il est donc recommandé de consulter dans les cas de figures suivants :
– Si l’accouchement se passe « bien », ce qui signifie que la souffrance est limitée pour la mère, la délivrance n’est ni trop rapide ni trop longue et ne nécessite aucune aide du corps médical pour la mère et l’enfant, on parlera davantage de consultation préventive permettant de corriger les petits maux liés à l’accouchement ou certaines déformations apparues in-utéro.

– Si l’accouchement est traumatique, l’enfant peut subir des contraintes importantes notamment lors d’un passage de la nuque difficile, de l’utilisation d’instruments (forceps, spatules et ventouses), d’appuis du corps médical sur le ventre de la mère pour accélérer le délivrance, cordon autour du cou…
Celles-ci peuvent créer des tensions au niveau de son crâne, de son rachis cervical et de son corps.
Un accouchement pouvant être dit « traumatique » pour le nourrisson est également un accouchement prématuré ou post-terme, un accouchement long (supérieur à 12h) ou trop rapide (inférieur à 3h), un accouchement déclenché, une césarienne d’urgence si souffrance foetale avec/ou pas réanimation néonatale.
Dans ces différents cas, il est important de consulter un ostéopathe le plus rapidement possible après la naissance afin d’obtenir les meilleurs résultats et de soulager votre nouveau-né.
A la naissance la crâne de votre enfant n’est pas encore totalement ossifié, on parle alors de crâne « mou » et des fontanelles sont présentes (espace membraneux entre les os du crâne).
Ces fontanelles sont au nombre de 3 et s’ossifient entre le 2/3eme mois et le 12/18ème mois de votre enfant d’où l’importance, en cas de déformations crâniennes liées à la vie intra-utérine, l’accouchement, l’utilisation de forceps, ventouses, spatules, d’emmener votre enfant chez l’ostéopathe avant son 2ème mois.
Plus tôt il sera pris en charge, plus rapide sera la récupération (une fois les fontanelles ossifiées, les résultats sont nettement moins probants…).

Outre une consultation post-accouchement, l’ostéopathie peut également s’avérer utile pour aider l’enfant au cours de ses premiers mois de vie.
Il est donc important de ne pas hésiter à consulter dans les cas suivants -pouvant être plus ou moins fréquents chez les nourrissons- :
– Tête plate ou déformation crânienne (on parlera de plagiocéphalie)
– Tête qui ne tourne que d’un seul côté avec méplat asymétrique d’un seul côté (on parlera de torticolis congénital)
– Régurgitations
– Difficulté à prendre le biberon ou le sein (pouvant évoquer un trouble de la succion) / sort sa langue en permanence avec une tendance à baver ou au contraire ne tire jamais la langue
– Se cambre en arrière très souvent
– Coliques, reflux et autres troubles du sommeil, fréquemment accompagnés de pleurs
– Mauvaise position des pieds (pied bots…), des hanches ( luxations congénitales de hanches)
– Troubles ORL chroniques : rhinites, otites, bronchites
Face à ces différents motifs de consultations, l’ostéopathe va alors chercher la source du problème et tenter de l’apaiser.

En conclusion, l’ostéopathie permet de réduire les tensions et troubles fonctionnels chez le nourrisson pouvant être consécutifs à sa vie intra-utérine et/ou le déroulement de l’accouchement et/ou ses premiers mois de vie.Quand le bébé, grandit il est aussi parfois intéressant de consulter, notamment aux différents stades de son développement : retournement, quatre-pattes, marche.

Comment se déroule une séance d’ostéopathie ? 

La séance se déroule en présence des parents. Il se peut qu’au cours de la séance, votre enfant pleure mais il ne s’agit en aucun cas de pleurs liés à une souffrance car ellene sera pas douloureuse pour votre enfant.
Afin que la consultation se passe au mieux, il est important d’apporter avec vous, peluches, jouets…
L’enfant pourra être nourrit/allaité pendant la séance si pleurs persistants. Et enfin, n’oubliez pas le carnet de santé de votre enfant afin que l’ostéopathe prenne connaissance de son suivi pédiatrique depuis sa venue au monde 🙂
Le nombre de séances varie en fonction du motif de consultation. 

A la fin de la séance, votre ostéopathe vous donnera des conseils de prévention contre la plagiocéphalie, des attitudes et exercices à réaliser pour stimuler votre enfant et l’aider à construire son squelette, des notions de « portage » etc.

PS : une consultation pédiatrique en ostéopathie ne remplace en aucun cas un suivi pédiatrique avec un médecin généraliste ou un pédiatre.

Consultez Tiphaine COMMEREUC, Ostéopathe à Paris. 

Partagez le sur vos réseaux
error

Doctoome

One Reply to “Un nourrisson doit-il faire de l’ostéopathie à la naissance?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *