Site Loader
Blog Doctoome | L'hypnose, pour qui ? pour quoi ?

Et si l’hypnose pouvait vous sauver de vos troubles et difficultés dans la vie ? Découvrez en quoi cela consiste et comment ça fonctionne avec Geneviève Koehler hypnothérapeute et sophrologue à Paris.

Sommaire

  1. L’hypnose, qu’est-ce que c’est ?
  2. Qui est concerné ?
  3. Quelles sont les motifs de consultation ?
  4. Comment trouver un bon hypnothérapeute ?
  5. Comment se déroule une séance ? 
  6. La formation à l’hypnothérapie ?   

1. L’hypnose, qu’est-ce que c’est ?

L’hypnose, est un état de conscience modifié. Vous avez certainement vu de spectaculaires effets à la télévision, peut-être entendu que des opérations avaient maintenant lieu sous hypnose à l’hôpital… et vous êtes désormais intrigué.e ! 

Sachez tout d’abord que ce n’est pas récent !

Déjà pratiquée en Egypte antique, l’hypnose a traversé les âges pour aider les hommes devant les difficultés de la vie. Les grecs anciens en faisaient grand cas, en proposant des “bains d’hypnose” à visée thérapeutique dans les temples d’Esculape. Au XVIII ème siècle, le docteur Franz Anton Mesmer pratiqua le “magnétisme” avec succès. Aussi, dans les années 70 le célèbre psychiatre Milton Erikson utilisa l’hypnose sur des centaines de patients. Depuis, ses techniques ont été étudiées et rassemblées sous le nom de Hypnose Ericksonienne. Aujourd’hui, l’hypnose gagne ses lettres de noblesses dans les hôpitaux en accompagnement de la gestion de la douleur chronique, et en appui de certaines opérations chirurgicales.

L’état de conscience modifié

En Hypnose, on est en état modifié de conscience (EMC). Cet état est dit “modifié” car il est différent de l’état de veille et de l’état de sommeil. Quand notre cerveau est en état modifié de conscience, il émet des ondes dont la fréquence est différente de celle qu’il émet lorsqu’il est en veille ou en sommeil. « Le cerveau dans tous ses états, Sciences et Avenir » en explique les moindres détails. 

Cet état permet d’être plus proche de ses émotions, plus proche de ses ressources profondes. Ce qui permet de demander au cerveau de modifier certains comportements, d’accéder à des informations “oubliées”, de relier d’une nouvelle manière des informations entre elles, de reconsidérer certains événements du passé et de les ranger, en se libérant de la charge émotionnelle.

Important : l’hypnothérapeute vous aide à accéder à l’état d’hypnose, et active vos capacités d’auto-guérison, par le biais de situations dans lesquelles vous allez évoluer, et/ou de suggestions positives. 

Il ne prend pas possession de votre esprit, ni ne rentre dans votre cerveau. C’est votre cerveau qui prend ce qui est bon et utile pour vous dans ce que dit le thérapeute, et qui modifie certaines choses. Rien ne se fait sans votre consentement.

Le but est de le couper autant que possible du monde extérieur et de tout ce qui vient à l’esprit, pour plonger le patient dans un état d’hyper-concentration. L’hypnothérapeute va alors pousser le sujet à entrer dans un dialogue avec lui-même, ou l’aider à trouver en lui-même des images inspirantes, sans rien lui imposer, sans lui donner aucune direction préétablie.

Blog Doctoome | hypnose hypnothérapeute

2. Qui est concerné ?

Toute personne peut accéder à cet état modifié de conscience. Les enfants, les adultes, les personnes âgées … Il n’y a pas d’âge pour expérimenter cet état de son cerveau. Le rôle de l’hypnothérapeute est, d’accompagner la personne à entrer dans cet état d’hypnose. Puis de proposer des situations et/ou faire des suggestions pour atteindre l’objectif souhaité

Les personnes souffrant de troubles ou maladies psychiatrique doivent se référer à leur médecin psychiatre avant d’entamer des séances d’hypnose. L’hypnose est également déconseillée pour les personnes épileptiques.

Elle peut être utile pour réduire le stress, l’anxiété, améliorer la confiance en soi, préparer un examen ou une épreuve importante. Travailler sur les violences et les séquelles de traumatismes, lutter contre les addictions, faire face à des problèmes conjugaux ou familiaux lourds, des troubles sexuels, des névroses, des troubles du comportement ou encore accompagner un deuil.

Elle peut aussi accompagner une chirurgie, un accouchement, un traitement pour soigner vos dents ou des acouphènes, soulager des douleurs chroniques, soigner une allergie…

3. Quels sont les motifs de consultations ?

Les motifs de consultation sont très variés. Personnellement, je reçois beaucoup de personnes qui souffrent d’anxiété, de stress ou de troubles associés comme des insomnies ou des difficultés à s’endormir, des troubles obsessionnels compulsifs (Tocs), une difficulté à gérer leurs émotions … Cela peut aller jusqu’à des crises d’angoisse ou des moments de panique. Il s’agit alors de retrouver dans l’histoire de la personne, ce qui a créé cet état. Quelquefois c’est un traumatisme conscient, d’autres fois une accumulation de situations vécues, dont l’importance avait été ignorée jusque-là.

Pour les personnes ayant souffert de traumatisme, choc émotionnel, accident, agression, viol …

Quelques séances d’hypnose permettent de prendre de la distance par rapport à l’événement, d’atténuer fortement les images et les sensations, de se libérer de la crainte de l’agresseur, et de reprendre confiance en soi.

La perte d’un être cher est aussi un réel traumatisme, et si la tristesse légitime perdure trop longtemps de manière trop intense, l’hypnose peut aider à faire ses derniers adieux à l’être disparu, se libérer d’éventuels sentiments de culpabilité, et retrouver la sérénité.

Jusqu’au trouble alimentaire (TCA)

La demande peut également venir pour des troubles du comportement alimentaire (TCA) ou une perte de poids. Il s’agit alors de travailler sur une libération émotionnelle pour stopper les envies compulsives, puis sur un recadrage du comportement alimentaire, et/ou l’accompagnement à la motivation de suivi d’un régime.

En passant par le stress des examens

On peut aussi avoir envie de se préparer à un examen comme le permis de conduire, ou un examen scolaire ou professionnel. Se préparer à un examen médical redouté ou une opération est aussi tout à fait possible, afin de les vivre le Jour J, le plus sereinement possible. Qui ne se souvient pas de son appréhension à sa première visite chez le dentiste ? Ou son premier scanner ?

Et les phobies…

Les phobies sont un sujet de visite assez fréquent : phobie de l’avion, phobie des transports, des cafards, des araignées … il y a toutes sortes de phobies, parfois très handicapantes. Et l’hypnose va vous permettre de vous en débarrasser, en 1 ou 2 séances. Bien entendu, si la phobie s’accompagne d’autres symptômes d’anxiété généralisée, un travail plus global sera effectué au préalable.

Ainsi que les mauvaises habitudes !

N’oublions pas enfin l’arrêt du tabac, qui est une demande extrêmement fréquente aujourd’hui. Il est vrai que sous hypnose on peut aider à arrêter la cigarette, mais il faut quand même se souvenir qu’il n’y a rien de magique en hypnose, il faut que votre volonté d’arrêter de fumer soit là et on va l’amplifier. C’est vous qui arrêtez de fumer, l’hypnose rend cela plus confortable.

Et enfin, pour des douleurs

Enfin, on sait depuis longtemps que l’état d’hypnose permet d’atténuer, voire de supprimer des douleurs (certaines opérations se sont récemment faite sous hypnose : Sous hypnose et sans anesthésie, il se fait opérer du cœur , France Info). Je citerai bien sûr la gestion de la douleur, bien que pour ce cas, je conseille personnellement plutôt d’aller consulter un médecin hypnothérapeute, car une douleur, même chronique, cache peut-être un vrai souci médical à ne pas prendre à la légère.

4. Comment trouver un bon hypnothérapeute ?

Il est souvent difficile de trouver un praticien qui nous correspond totalement. Cependant, vous pouvez faire appel aux recommandations de vos proches ou aux personnes vous ressemblant sanitairement parlant.

En France, il y a également une confédération francophone d’hypnose et de thérapies brèves qui regroupe un certain nombre d’écoles. Elles ont une charte d’éthique et une formation qui entraînent une certaine sécurité.

Un bon hypnothérapeute, c’est une personne qui vous écoute, prend en compte votre demande, vous aide à clarifier votre objectif si besoin est. Il vous explique combien de séances vont être nécessaires, et comment la ou les séances vont se dérouler. Il prend en compte votre environnement, et cherche à activer vos capacités d’auto-guérison, pas à vous imposer un cadre rigide, ou des croyances.

Bien sûr, il a fait une formation sérieuse, et adhère à un syndicat professionnel. Comment juger de la formation ? Il n’existe pas de cursus type, ni d’examen officiel d’hypnothérapeute. La mention “Praticien” ou “Maître Praticien” indique que votre praticien a fait un minimum d’heures de formation. C’est déjà bien, mais c’est tout !

Indépendamment de la formation, c’est la capacité du thérapeute à vous accueillir qui compte vraiment. Le bouche à oreille vous aidera à cerner sa manière d’être, et en même temps, un bref échange téléphonique avec lui permettra à votre intuition de décider.

Le service Doctoome peut aussi vous être utile dans ce cas là, puisqu’il est le bouche à oreille 2.0.

Blog Doctoome | Hypnose, pour qui, pour quoi ? Sophrologie

5. Comment se déroule une séance ?

Pour les personnes ayant peur de lâcher prise, sachez que vous êtes maître de vos mouvements et conscient. L’hypnothérapeute vous met dans un état naturel que vous expérimentez chaque jour : lorsque vous lisez un bon livre ou que vous perdez temporairement la notion du temps au volant d’une voiture ou, tout simplement, lorsque vous êtes dans vos pensées.

Le début de la séance est consacrée à vous, pourquoi vous venez, qu’est-ce qui vous a amené dans ce cabinet, votre préoccupation.  Cette partie peut durer 10 à 20 minutes voire plus si le thérapeute a besoin de plus d’informations, ou si vous êtes très bavard. Il est important d’avoir le plus d’informations possibles sur vous, mais aussi votre environnement, et votre histoire. Peut-être que le thérapeute pourra déjà vous aider à faire des liens entre certains événements et votre problématique. 

Puis le thérapeute vous expliquera les thématiques sur lesquelles il va vous faire travailler, éventuellement le nombre de séances nécessaire à l’atteinte de votre objectif, et si vous êtes d’accord, la séance d’hypnose à proprement parler peut commencer.

L’hypnothérapeute s’adapte à chaque patient, en fonction de son problème, de ses objectifs, et de l’évolution à travers la thérapie. Il a un rôle de guide tout au long de l’hypnothérapie.

En résumé

Même si chaque séance peut être différente et si chaque praticien a ses propres méthodes, voici son en résumé, le déroulement général :

  • Une prise de contact : le patient raconte ses difficultés, ainsi que ses objectifs.
  • Une analyse de la séance précédente : de son ressenti, et de son avancée par rapport à ses objectifs.
  • Un travail d’hypnose en état de conscience modifié pendant 20 minutes à une heure environ durant lequel le patient est allongé et écoute attentivement la voix du praticien qui le guide.
  • La fin de la séance : après avoir pris quelques minutes pour revenir à un état de veille, il est important que le patient retourne à ses activités habituelles, et analyse ce qu’il a ressenti, une fois que l’inconscient aura intégré les nouvelles avancées.

6. Prix et durée d’une séance

En moyenne, une séance d’hypnose dure entre 45 et 60 minutes en fonction du cas du patient et des méthodes employées par le praticien.

Le prix d’une séance d’hypnose n’est pas le même dans les centres hospitaliers et en cabinet. Pour les praticiens libéraux, il peut varier de 60 à 100 euros en moyenne. Il peut y avoir une feuille de soins si la séance a été réalisée par un médecin.

Cet article a été co rédigé avec Geneviève Koehler | Sophrologue et Hypnothérapeute, Paris 15 et Paris 17. Retrouvez cette praticienne sur doctoome et sur https://www.sophrodev.com.

Blog Doctoome | Hypnose, pour qui ? pour quoi ? Genevieve Koehler

Vous recherchez un praticien de confiance ?

Hypnothérapeute Paris, Hypnothérapeute Lille, Hypnothérapeute Lyon, Hypnothérapeute Nantes, Hypnothérapeute Marseille, Hypnothérapeute Montpellier, Hypnothérapeute Bordeaux Hypnothérapeute Reims Hypnothérapeute Nice Hypnothérapeute Limoges Hypnothérapeute Clermont-Ferrand Hypnothérapeute Brest Hypnothérapeute La Rochelle Hypnothérapeute Levallois-Perret Hypnothérapeute Neuilly

Charlotte Goloubenko

One Reply to “Hypnose : pour qui, pour quoi ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez toutes nos actualités

Facebook
Youtube
Linkedin
Instagram

Retrouvez toutes nos astuces dans votre boîte mail