Site Loader

Cette fois ça y est : la grippe commence à faire des ravages un peu partout en France, avec la baisse des températures qui favorise la propagation du virus. Si vous avez pour l’instant échappé à la contamination, en suivant les quelques conseils qui suivent, vous diminuerez considérablement vos risques d’être à votre tour malade.

Epidémie de grippe : l’hygiène, c’est capital

Comme toutes les épidémies, le respect de règles d’hygiène simple permet d’en limiter la propagation, voire de l’enrayer. On n’y pense pas assez, mais en période d’épidémie, il faut totalement éviter les marques de politesse que sont les mains serrées ou les embrassades pour dire bonjour ou au revoir. Et pas seulement avec les personnes malades, ou présentant des symptômes « hivernaux » (yeux rouges, nez qui coule…) En raison du délai d’incubation du virus, vous pouvez en effet embrasser ou serrer la main d’une personne en parfaite santé, en apparence, mais qui a en fait contracté le virus de la grippe quelques heures plus tôt auprès d’un malade, sans le savoir, ou parfois même, en le sachant. Et ces nouveaux échanges, en apparence anodins, vont permettre au virus de continuer à se diffuser et faire de nouveaux malades.

De la même manière, et par extension, en période d’épidémie, on fait attention aux objets que l’on touche, partage, manipule. Aux rampes et aux poignées de portes. Et aux lieux publics où l’on côtoie, cette fois en les voyant, des personnes visiblement malades, et qui ne savent pas que lors d’un simple trajet en métro, elles peuvent contaminer des dizaines ou des centaines de personnes !

Et qui dit hygiène, dit… nettoyage. On se lave les mains régulièrement, et en particulier après avoir touché des poignées de porte, boutons d’ascenseur, clavier d’ordinateur (partagé), etc etc.

Le vaccin contre la grippe, ce n’est pas trop tard

Si vous n’êtes pas encore vacciné, mais que vous êtes décidé à franchir le pas, même sans faire partie de la population à risque prise en charge à 100%, n’hésitez pas. Le vaccin contre la grippe est efficace au bout de deux, maximum, trois semaines. En le faisant tout de suite, après lecture de cette article, vous serez probablement protégé à temps quand la grippe arrivera dans votre entourage familial ou professionnel ! Dans certaines régions, le vaccin est très simple à se faire inoculer, puisque ce sont les pharmaciens qui réalisent la piqûre. Au terme de cette phase expérimentale, il est fort probable que tous les pharmaciens de France seront autorisés à la faire.

L’alimentation, bouclier anti-grippal ?

La grippe est plus ou moins sévère selon que ses défenses immunitaires sont fortes. Certaines personnes développent une grippe qui ressemble plutôt à un gros rhume, quand d’autres sont totalement KO, alors qu’il s’agit bien du même virus dans les deux cas. Une partie de la réponse vient donc de l’état de notre système immunitaire.

Pour qu’il soit au top de son efficacité, cela paraît bête, mais il faut d’abord dormir suffisamment. Un corps fatigué se défend moins bien face à la maladie.

Ensuite, une alimentation riche en fruits et légumes, chargés en vitamines, est très efficace pour stimuler le système immunitaire. Prendre des compléments alimentaires, des vitamines, à commencer par de la vitamine C, en quantité raisonnable (voir les emballages), n’est pas non plus déconseillé, bien au contraire.

Enfin, cela a l’air tout aussi bête, mais votre système immunitaire sera plus efficace si vous ne prenez pas accidentellement froid, en sortant de chez vous mal couvert ! Souvenez-vous que la tête perd jusqu’à 50% de la chaleur corporelle. Le bonnet ou le chapeau ne sont pas ridicules en hiver…

Partagez le sur vos réseaux
error

Emilie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *