Site Loader
Blog Doctoome - Endométriose : le cannabis médical une solution envisagée ?

Selon une étude faite par des médecins espagnols, le cannabis thérapeutique pourrait atténuer les douleurs chroniques liées à l’Endométriose. Cette nouvelle pourrait réconforter 1 femme sur 10 !

Sommaire

  1. Cannabis thérapeutique : Des recherches ne datant pas d’hier
  2. Résultat des tests : Des douleurs rapidement atténuées grâce au THC

Cannabis thérapeutique : Des recherches ne datant pas d’hier

Depuis plusieurs décennies, le cannabis thérapeutique est étudié pour calmer des douleurs chroniques telles que : les nausées, anxiété, douleurs musculaires, ect…

Une solution « naturelle » envisagée pour les patientes atteintes d’endométriose. Cette maladie chronique gynécologique, qui touche une femme sur dix. L’endométriose se manifeste pendant les règles, lorsque le tissu qui revêt la paroi interne de l’utérus (endomètre) se désagrège. En cas d’endométriose, il y a une prolifération de l’endomètre dans des endroits anormaux (ovaires, péritoine). De ce fait, des cellules vont migrer hors de l’utérus et pourront se greffer à d’autres organes. Comme par exemple, l’appareil digestif et la vessie, ce qui est très douloureux et dangereux.

Cette pathologie est très éprouvante. Les symptômes sont de fortes douleurs au niveau du bas ventre. Comme « un coup de couteau » ou de « mille aiguilles » qui peuvent se ressentir même au niveau pelvien et dorsale. Certaines femmes ont le ventre qui gonfle énormément et ont des nausées. Ainsi, la maladie peut donc devenir, très invalidante au quotidien.

Afin de tester l’efficacité du cannabinoïde (CBD) et le tétrahydrocannabinol (THC) (les deux principes actifs du cannabis) sur l’endométriose, des chercheurs espagnols de l’université Pompeu Fabra de Barcelone ont collaboré avec le service gynécologique de l’Hôpital de Barcelone. Ils ont reproduit les effets de l »Endométriose sur des souris.

Résultat des tests : Des douleurs rapidement atténuées grâce au THC

« En l’absence de traitements efficaces, les femmes atteintes d’endométriose ont généralement recours à des stratégies d’auto-gestion comme les changements de régime alimentaire ou la pratique d’exercice physique. Bien que, le cannabis s’accompagne d’un grand nombre d’effets secondaires potentiels, ses propriétés médicinales pourraient contribuer à soulager la douleur en cas d’endométriose et d’autres affections » Rafael Maldonado, professeur à l’université Pompeu Fabra de Barcelone.

Durant le test de 28 jours, les souris ont reçu des doses quotidiennes de 2mg/kg de THC. Résultat : les douleurs de l’endométriose ont été soulagées presque immédiatement.

 « Nos résultats montrent que le THC limite le développement et les symptômes de l’endométriose dans un modèle expérimental et soulignent l’intérêt de mener d’autres recherches pour assurer la sécurité et les effets bénéfiques de ce traitement chez les femmes atteintes d’endométriose« , Termine la chercheuse principale Alejandra Escudero-Lara. 

Voir l’étude des chercheurs espagnol par Rafael Maldonado

Pour trouver un praticien spécialiste de l’endométriose ou pour recommander vos praticiens s’occupant de l’endométriose, c’est par ici www.doctoome.com

Charlotte Goloubenko

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez toutes nos actualités

Facebook
Youtube
Linkedin
Instagram

Retrouvez toutes nos astuces dans votre boîte mail