Site Loader

écransDe nos jours, les écrans font partie intégrante de nos vies, avec la croissance technologique, chaque foyer dispose d’au moins 1 à 2 écrans, même si beaucoup restent encore attachés à ces écrans, une nouvelle génération prône la « désintox des écrans » , notamment dans l’éducation des enfants en les laissant développer leurs créativité grâce à des jeux ludiques et des livres.

 

Les écrans sont partout:

Ils sont partout. C’est simple ! Du réveil au coucher, vous les croisez à longueur de journée. Enfin, quand je dis « croisez »… Une large majorité de Français, actifs ou non, passent en fait plusieurs heures par jour devant un ou plusieurs écrans. Parfois plus de dix heures ! Que ce soit pour travailler ou pour se divertir, voire simplement pour s’occuper.

écrans

Oui, les écrans, petits, moyens ou grands, allant du smartphone au téléviseur ou l’écran d’ordinateur en passant par la tablette, sont absolument partout. Et le problème, c’est que leurs effets sur notre santé, tant physique que psychologique, sont de plus en plus avérés. Et globalement, ils ne sont pas très bons.

Leurs impacts sur notre santé:

Pour notre santé physique d’abord, les écrans sont nocifs pour les yeux. Bien sûr, les écrans d’aujourd’hui ont fait des progrès considérables comparés aux écrans d’hier, les tubes cathodiques dont la définition (la qualité de l’image) était médiocre, bourrés de reflets et en plus, rayonnants.  Mais même plus grands, plus lumineux, à la définition impeccable, ils n’en reste pas moins que nous passons notre journée le nez collé dessus. Or les yeux sont mus par des muscles qui ont besoin de faire de l’exercice, eux aussi. Le problème, c’est qu’ils sont sur-sollicités pour accommoder la vue à courte distance, d’où la fatigue en fin de journée voire plus tôt, et les risques de migraine.

Mais bien entendu, les écrans sont aussi dangereux pour notre santé physique en général. Ils amplifient encore les dangers liés au travail sédentaire (absence d’activité). Si le mal de dos est le mal du siècle, ce n’est pas non plus par hasard. Et chez soi, la « soirée canapé devant la télé » n’est pas plus glorieuse. Sans compter les dangers induits par les smartphones au volant ou entre les mains de piétons qui traversent sans même plus regarder les voitures et la route !

Réseaux sociaux et jeux sur écran, même combat

écrans

Quant à la santé mentale, les écrans, où plutôt, ce qu’ils affichent, provoquent un autre problème : l’addiction. En effet, il suffit d’appuyer sur le bouton de la télécommande pour que le téléviseur affiche ce que l’on désire. Une pression sur l’icône de Facebook sur le smartphone et vous avez aussi plusieurs minutes (ou heures) de divertissement facile et gratuit dans la main.

Si beaucoup d’études parlent de l’addiction des jeunes pour les jeux vidéos, on sait aujourd’hui que la même forme d’addiction se manifeste pour Monsieur et Madame tout le monde avec le smartphone et les applications qu’ils proposent.

Jeux et réseaux sociaux posent les mêmes problèmes, en répondant aux mêmes besoins et pulsions addictives si humaines.

Ajoutons à cela que les écrans au sens large abîment les relations sociales dans le monde réel. Entre une soirée    «télé » en famille et une soirée jeu de société, quelle différence ! Seulement voilà : la soirée télé est tellement plus facile à organiser, on se laisse porter, on est passif…

Réfléchissez bien à tout cela et, si vous êtes convaincus que les écrans occupent une place un peu trop grande dans votre vie, il est temps d’agir. Mais cela ne dépend que de vous…

Partagez le sur vos réseaux
error

Emilie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *