Ces vêtements qui nous empoisonnent la santé

L’industrie des vêtements est la deuxième source de pollution dans le monde, après l’industrie des transports. Et ce n’est pas la plus vertueuse qui soit, loin s’en faut, pour la santé de ceux qui les portent, comme de ceux qui les fabriquent…

Souvenez-vous de cette paire de chaussures que vous trouviez sympa, mais qui au bout de quelques jours,  a déclenché une allergie terrible, un eczéma difficile à éradiquer. Et de cette chemise ou de ce chemisier que vous n’avez mis qu’une fois, tellement il était désagréable à porter, il vous mettait mal à l’aise. De ces vêtements qui déteignent à vitesse grand V dès le premier lavage. Et qui ont déteint aussi, sans que vous vous en rendiez compte, sur vous…

Les vêtements peuvent être bourrés de perturbateurs endocriniens

On n’y pense pas assez en achetant des vêtements, et pourtant : ils sont sur nous toute la journée, d’autres les remplacent la nuit aussi. Et ils peuvent s’avérer nocifs pour notre santé. Pourquoi ? À cause des fibres « naturelles » et/ou synthétiques dont ils sont faits. Pour les chaussures et autres accessoires, des plastiques et autres cuirs qui les composent ou les recouvrent.

Ces fibres, ces matériaux, côtoient, au cours de la production, fabrication et assemblage des vêtements, tout un tas de produits chimiques : solvants, colorants, colles, autant de perturbateurs endocriniens en puissance, dont on ne se soucie finalement que très peu. Sans compter qu’avant d’empoisonner, lentement et à leur insu, ceux qui portent les vêtements, leur fabrication rend malade, voire, condamne à mort, des centaines de milliers de personnes qui travaillent dans des conditions proches de l’esclavage dans les pays à bas coût de production.

Changez de comportement avec vos vêtements : devenez responsable

Et bien il n’est donc que temps de changer de comportement avec les vêtements.

D’abord, dans la mesure du possible, privilégiez les matières nobles, les fibres réellement naturelles, non mélangées avec des fibres synthétiques. Le coton, le lin, s’affichent bio. Privilégiez-les.

Par ailleurs, certaines marques arborent des labels. Vous pouvez normalement leur faire confiance. Cela coûte plus cher, mais vous garderez ces vêtements plus longtemps !

Ensuite, les vêtements fabriqués en Europe sont beaucoup plus contrôlés que ceux importés de Chine ou du Pakistan, pour ne citer que ces deux pays. Les colorants et autres produits utilisés en amont de la fabrication font partie d’une liste de produits autorisés, alors que tout ce qui est importé d’Asie est fabriqué avec… on ne sait pas trop quoi.
Enfin quoi qu’il arrive, un vêtement, quand il est neuf, doit-être lavé avant d’être porté !

Tous ces petits conseils devraient vous réconcilier, ou plutôt, réconcilier votre santé et votre corps, avec les vêtements.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*