Site Loader
burn out signes

Il se peut que vous soyez en burn out ? Comment déterminer les premiers signes, le prévenir ou le guérir ? Voici quelques conseils pratiques.

Les premiers signes du burn out

Les symptômes physiologiques : troubles du sommeil, fatigue chronique, insomnie, douleurs chroniques…

Les symptômes cognitifs et affectifs : Quand une personne est hypersensible, pessimiste, désespérée, déprimée, cynique, qu’elle a tendance à s’isoler, à avoir une image négative d’elle…

Les symptômes comportementaux : Une baisse remarquée de productivité, une augmentation de consommation soutenue de substances toxiques ( comme l’alcool ou encore la drogue). La personne peut également être beaucoup plus irritable et repliée sur elle-même.

Êtes-vous concerné par le burn out ?

Christina Maslach, psychologue américaine spécialisée dans les domaines de l’épuisement et du stress au travail a inventé le test inventaire du burn out ( MBI : Maslach Burn out inventory )

Il s’agit d’un questionnaire pour déterminer si vous faites un véritable burn out ou non. Les professionnels le considèrent comme l’outil de référence depuis plusieurs décennies.

Il donne une idée précise de son état d’après trois dimensions psychologiques liées au travail : l’épuisement émotionnel, la dépersonnalisation, c’est-à-dire la capacité à gérer ses relations avec l’entourage professionnel, et l’accomplissement au travail.

Il faut ainsi répondre à 22 questions puis consulter les résultats pour découvrir si cela vous concerne. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à faire le test et à consulter votre médecin généraliste.

burn out

Les mesures préventives

Il y a plusieurs moyens de diminuer son stress au quotidien et ainsi réduire le risque d’épuisement professionnel..

  • Être à l’écoute des symptômes physiques et psychologiques liés au stress.
  • Engager des discussions avec ses collègues et son supérieur sur l’organisation du travail. Un changement peut finalement tout arranger.
  • Profitez-en également pour tenter de fixer des objectifs plus réalistes avec votre employeur.
  • Déterminer les priorités, donner à chaque tâche un degré d’importance et d’urgence.
  • Offrir des heures de disponibilité à son employeur et tenter de s’y limiter.
  • Déléguer
  • Entre chaque heure de travail, prendre quelques minutes pour se changer les idées : écouter de la musique, méditer, faire des étirements, etc.
  • Échanger des conseils et expériences avec vos collègues. Communiquer c’est déjà une première étape vers
  • Prendre le temps de réfléchir avant de se plonger dans un travail.
  • Faire de l’exercice physique, cela peut aider pour prévenir ou réduire le stress, tout en facilitant le sommeil. Les experts recommandent 30 minutes d’exercice physique, 5 fois par semaine. Se maintenir en bonne santé physique a un effet positif sur la santé psychologique.
  • Pratiquer une activité que l’on aime. Cela induit un état émotionnel favorable et opposé à celui d’une réaction de stress.
  • Se réserver du temps pour soi, sa famille, être entouré s’est essentiel.

6 étapes pour sortir de son burn out

Le burn out est déjà installé ? Vous ne savez plus comment faire pour vous sentir mieux ? Voici quelques étapes à suivre qui pourrait vous être utiles.

1. Accepter la situation

Il faut que vous acceptiez le fait que vous êtes épuisé et que vous n’êtes plus en mesure d’agir correctement. En prendre conscience, c’est la première étape.

2. Se faire aider

Il est important d’en parler à vos proches ou à votre médecin où à des praticiens autour de la médecine douce. Cela peut être une psychologue, une kinésiologue, une naturopathe… Vous avez plusieurs options.

3. Se reposer

Si vous êtes dans cet état, c’est que votre corps est épuisé. Il faut donc prendre le temps de vous reposer et de vous détendre. Vous allez ainsi finir par lâcher prise sur votre sommeil. Votre irritabilité disparaîtra petit à petit et il sera plus facile de vous concentrer.

4. S’éloigner de toutes sources de stress

Limiter les situations qui vous mettent dans un état de stress incontrôlable. Dans un premier temps, il est préférable de vous concentrer sur vous.

5. S’écouter

Écoutez vos besoins physiologiques et vos besoins émotionnels. La méditation peut vous aider à mieux vous écouter.

Dans le cas où vous faites souvent des crises d’angoisse, c’est un bon moyen d’apprendre à adopter une attitude calme et détendue, mais aussi à prévenir les crises de paniques. S’écouter c’est mieux comprendre l’aspect traumatique qui vous pousse à ressentir autant de détresse et cela permet de les prévenir le mieux possible.

6. Apprendre à relativiser

Il est important d’apprendre à ne pas ramener la nervosité et le stress chez soi. Il faut apprendre à relativiser et également à lâcher prise.

Voici quelques conseils pour y parvenir :

  • Ne vous comparez jamais aux autres : votre histoire est différente. Si vous ressentez des difficultés dans un domaine de votre vie, ce n’est pas le cas partout. Cherchez les points où vous êtes bon.
  • Tirez une leçon d’un échec : Toute expérience est bonne à prendre et peut vous faire avancer.
  • Entourez-vous de personnes positives pour en parler, cela vous aidera à dédramatiser la situation.
  • Pardonnez-vous : c’est un point essentiel pour relativiser, tout le monde fait des erreurs !
Burn out

Vous souhaitez l’avis d’un professionnel de confiance ? Rendez-vous sur Doctoome.com

Kinésiologue paris Kinésiologue Lyon Kinésiologue Lille Psychologue Paris Pyschologue Reims Psychologue Tourcoing Psychologue Bordeaux Pyschologue Tours Psychologue Levallois-Perret Psychologue Nantes Psychologue Angers Psychologue Amiens médecin généraliste Paris médécin généraliste Lyon médecin généraliste Nantes

Partagez le sur vos réseaux
error

Charlotte Goloubenko

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *