Site Loader
Allergies

Les allergies saisonnières… Non, je n’ai pas attrapé un rhume des semaines après tout le monde alors que le printemps pointe le bout de son nez ! 

 

L’arrivée du pollen 

Oui, cette toux qui n’en finit pas, ces yeux qui pleurent, ce nez qui n’en finit pas de couler, sont le signal que les pollens sont bel et bien arrivés. Pourtant, une fois qu’on a compris ce qu’il se passe, pas besoin de prendre son mal en patience ni de compter les jours jusqu’à la fin de la floraison des espèces allergisantes, surtout que le phénomène de pollinisation peut durer…  Attaquez-vous au problème pour le faire en bonne partie disparaître ou, en tout cas, en diminuer les effets.

 

L’orange comme remède miracle 

Buvez du jus d’orange avec un peu de citron !

Aussi bête que cela puisse paraître, un bon jus d’orange frais, avec un peu de jus de citron en prime, constitue un excellent remède. La vitamine C qu’il contient est en effet un anti-histaminique naturel, qui va réduire significativement la réaction allergique de votre corps ! Là où la prise d’anti-histaminiques que l’on peut acheter en pharmacie est limitée à cinq jours consécutifs, à raison d’un cachet par jour maximum, vous pouvez vous doper au jus d’orange le temps que les pollens passent. Et cela fera aussi beaucoup de bien à tout votre système immunitaire.

Une tisane, mais pas n’importe quelle tisane

Les tisanes chaudes sont recommandées pour décongestionner le nez et la gorge en cas de rhume ou de grippe. Mais elles marchent aussi très bien pour les allergies ! En revanche, toutes les plantes ne se valent pas. Dans le cas qui nous concerne, c’est la menthe poivrée qui est particulièrement recommandée. Elle contient elle aussi un anti-histaminique naturel. Vous pouvez vous faire des tisanes de menthe séchée, l’idéal étant tout de même de préparer votre tisane avec de la menthe fraîche, en prenant bien le temps de la laisser infuser dans l’eau bouillante, suffisamment longtemps pour qu’elle exhale ses sucs et ses parfums. À la menthe, on peut même ajouter des orties que vous trouverez en herboristerie ou… dans la forêt voisine. Attention ! Pour les utiliser en tisane, faites-les sécher.

Mangez des pommes !

Enfin, si il y a bien un fruit qui peut vous aider à combattre les symptômes allergiques, c’est la pomme. Riche en quercétine, elle est aussi un anti-histaminique naturel. Que la nature est bien faite !

À ces remèdes simples s’en ajoutent d’autres, tels que les huiles essentielles. Demandez à votre pharmacien lesquelles prendre et surtout, comment, car utiliser les huiles essentielles, cela ne s’improvise pas.

NB : Enfin, attention ! Sur certains sites Internet, on vous proposera de mettre du miel dans votre tisane ou même d’en consommer à la cuillère. Grosse erreur ! Le miel qui est paré de toutes les vertus, a cependant un ou deux défauts. L’un d’entre eux, c’est qu’il est produit par les abeilles à partir du pollen de fleurs. Autrement dit, vous pourriez bien retrouver dans le miel que vous consommez un des allergènes auquel vous êtes sensible, sans le savoir, et encore moins, sans y penser !

Partagez le sur vos réseaux
error

Emilie

3 Replies to “Allergies saisonnières, c’est fini (ou presque)”

  1. Pour moi la pomme pas possible . Cela me gratte la gorge je fais de l’allergie croisée donc à certains fruits comme la pomme et la cerise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *